Atelier du Port

L’atelier du Port s’est déroulé le mercredi 22 juin, au cinéma Le Casino, et dans la salle du Conseil.

L’atelier réalisé au Port a été organisé en partenariat avec le Service Culturel de la ville et la Cité Éducative. Madame Clara AUGERAI, chargée de médiation culturelle a assuré la coordination, secondée par Monsieur Romain MALLET, chef de projets Cité Éducative et Madame Adèle BENARD, référente Culture pour lÉducation Nationale, qui ont assuré la relation avec les établissements scolaires et associations partenaires.

Nous avons constitué un groupe de 13 jeunes, réduit à 10 le jour même pour des raisons médicales. Ils étaient issus d’une classe de CM1 de l’école élémentaire Benjamin Hoareau et de l’association AEC (Académie pour l’Égalité des Chances). Stéphanie MINICHI, animatrice à l’AEC, accompagnait les jeunes de l’association.

Durant la matinée, nos jeunes médiateurs ont eu l’impression d’être moins utiles que sur les autres ateliers. Au final, ils se sont avérés tout aussi importants, mais dans une autre démarche, où ils se sont impliqués plus personnellement pour montrer la voie.

La problématique à laquelle nous avons dû faire face durant cet atelier, a été de mélanger les deux classes d’âge assez différenciées et de parvenir à maintenir cette mixité en créant deux groupes.

Les élèves de primaire souhaitaient partager leurs inquiétudes sur la condition animale et les plus grands se sont réunis autour d’un échange sur l’avenir et des obstacles identifiés par la jeunesse. Il ne s’agissait pas de vouloir absolument relier les deux, mais de faire en sorte que chaque individu fasse preuve d’écoute vis à vis de l’autre.





Thème du groupe 1 : La condition animale

Les plus jeunes du groupe ont souhaité partager leurs inquiétudes face à la maltraitance animale ou encore l’extinction de certaines espèces, en tentant de proposer des solutions. Le sentiment d’injustice et parfois même d’impuissance est assez présent dans leur appréhension des situations évoquées.

Thème du groupe 2 : Lavenir

Dans le deuxième groupe, les jeunes ont échangé à propos de l’avenir, et exprimé la nécessité de réussir et de s’en donner les moyens. Ils ont partagé ce qu’ils souhaitent changer pour le futur et mis en avant l’importance de la communication et de la transmission ainsi que le besoin de se sentir écouté.

Après la pause-déjeuner, nous avons investi la salle du Conseil Municipal et nous avons incité les jeunes à se projeter enqualité d’élu, chacun derrière un micro. La question rapidement formulée était : « Si j’étais maire… »

L’environnement dans lequel nous étions, et le fait de se retrouver sous les regards de tous les enfants dont les photos illuminent la salle du Conseil, nous a permis de faciliter la reprise en main de la parole de chaque individu. En effet, les murs de la très belle salle du Conseil sont tapissés de photos d’enfants, réalisées lors d’un projet artistique mené par le Service Culturel de la ville, inspirées par le travail de l’artiste camerounais Samuel FOSSO.

Nous avons proposé aux jeunes de s’imprégner de ce travail artistique et d’exprimer leur ressenti vis à vis de la photo de leur choix.

En parallèle, des entretiens ont eu lieu en extérieur pour approfondir le thème des bloquages vis à vis de l’avenir. Aufinal, chacun a pu accéder à une part de créativité sur ce qui est le plus important et qui nous réunis tous, c’est-à-direcomment relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Clara AUGERAI et Romain MALLET étaient présents une grande partie de la journée.

Nous avons reçu la visite de Madame Camille DAGORNE, sous-préfète de La Réunion, accompagnée de Monsieur Willy GENCE, stagiaire à la Préfecture ainsi que de nombreux élus et agents de la ville : Madame Annick LE TOULLEC, 1eradjointe, déléguée à la Culture, Madame Mémouna PATEL, adjointe en charge de la Vie Éducative, Monsieur Bernard PAYET, directeur de Cabinet, Madame Chloé BAILLIF, chef de Cabinet, Monsieur AIPAR, directeur de la Vie Éducative et Madame Manuelle PELLISSIER, directrice du Service Culture et Patrimoine.