Atelier de Saint-BENOIT

L’atelier réalisé à Saint-Benoit s’est déroulé sur 2 journées, lundi 10 et mardi 11 octobre 2022, à la Mairie.

Nous avons organisé l’atelier de Saint-Benoit avec la Mairie et notamment Monsieur Sébastien HOAREAU chef de projet de la Cité Educative, avec qui Madame Sophie LEBON, adjointe à la santé nous a mis en contact. La coordination de l’action s’est poursuivie avec Monsieur Willy RESEDA qui nous a accompagnés durant les 2 journées d’atelier.

Le groupe était constitué de 6 jeunes, âgés de 9 à 21 ans, accompagnés par 3 jeunes médiateurs Gwenaëlle, Rajendra et Fahardine.

Dorothée Ninotta de l’École de la Nature a rejoint l’équipe composée de Pierre BECCU, Oswald LEBON et Nathalie PICARD.

Nous avons choisi de réaliser les ateliers du 2e semestre sur 2 journées, afin de profiter de plus de temps pour mettre en place le projet avec les jeunes.

La première journée s’est déroulée sous le signe de la découverte : celle du projet, du groupe, du matériel, et de l’environnement immédiat.

Nous avons profité du cadre paisible du centre ville de Saint-Benoit pour aller déjeuner tous ensemble sur le front de mer.

L’agréable aménagement de l’espace dans un cadre magnifique, nous a conduit à vivre deux situations opposées :

Notre installation à l’ombre des vacoas a amené Dorothée à faire découvrir le tressage de ses feuilles à certains.nes jeunes, ce qui a permis un premier exercice de tournage pour les autres.

Cependant, il était difficile de ne pas être perturbé par la quantité de déchets sauvages présents à de nombreux endroits de ce site, ce qui a donné lieu à un second sujet de tournage par les jeunes.

Sur le trajet du retour vers la Mairie, Dorothée nous a fait découvrir les très nombreuses espèces végétales utiles à l’homme, comestibles ou utilisables pour son bien-être, présentes sur le chemin du retour, dans les espaces publics ou les jardins, visibles depuis la rue. De retour dans la salle, nous avons créé une carte mentale sur un tableau indiquant toutes les espèces repérées.

Durant la matinée de la deuxième journée nous nous sommes consacrés à la réflexion autour du projet de tournage puis deux groupes ont été constitués. Le premier a travaillé sur l’écriture plus précise du « scénario » et le second a participé à un atelier de fabrication d’éponges lavables à partir de chaussettes recyclées.

L’après-midi, chaque participant a choisi une ou deux espèces végétales parmi celles rencontrées la veille, et travaillé un récit, à partir des informations partagées par Dorothée et complétées par des recherches personnelles, que nous avons ensuite tourné dans la salle, devant la carte mentale créée la veille sur le tableau. Tantôt devant, tantôt derrière la caméra, ou encore à la prise de son, chacun a pu expérimenter les différents rôles.

Nous avons pris rendez-vous pour la suite du projet, qui pourra se dérouler avec Dorothée, Oswald, Nathalie et bien sûr les jeunes médiateurs, selon les disponibilités de chacun.